Philippe Cochet



Député de la 5è circonscription du Rhône - Maire de Caluire et Cuire

 

      


Le Progrès : "Cérémonie des voeux : Un maire très fier de sa ville".

Philippe Cochet est fier de sa commune et l’a dit samedi sur la scène du Radiant-Bellevue. Ce sont toutes les singularités de Caluire que le député-maire a voulu mettre en avant dans son discours de vœux à la population. Pour lui, « mieux qu’ailleurs », les talents s’expriment à Caluire.

Le maire a ainsi remercié « ceux qui donnent de leur temps pour servir la collectivité ». Comme dans un générique de grande saga galactique, 2 000 noms de Caluirardes et Caluirards ont défilé sur l’écran derrière lui. Et d’évoquer les bénévoles du Centre communal d’action sociale (CCAS), « volontaires du quotidien aux côtés des publics fragilisés, de nos anciens et de nos concitoyens en situation de handicap ». Mais aussi « les sportifs, les commerçants, les artisans, les associations et leurs bénévoles […], les entrepreneurs qui investissent, s’installent, s’épanouissent à Caluire… et nulle part ailleurs ! » Philippe Cochet n’a pas oublié les agents municipaux en saluant « leur capacité à réinventer l’action publique » et les élus « infatigables serviteurs de la République ». Une réussite collective qui, pour le maire, s’est illustrée dans une récompense, parmi d’autres, en 2016 : la Marianne d’Or. Philippe Cochet en est sûr, « à Caluire, on vit mieux qu’ailleurs ». Résultat selon lui « d’une politique publique dont l’efficacité n’est plus à démontrer », « d’une politique de proximité concrète et réelle ». De ce qu’il nomme « un environnement exceptionnel ». « Nous ne partageons pas la volonté de densification de la Métropole. Nous avons fait le choix d’un habitat adapté, d’une gestion des parcs et des jardins ambitieuse ».

Pour 2017, le maire n’a cité précisément aucun projet communal, mais a parlé de « générosité, « d’intérêt général » et « d’engagement ». Des notions qu’il a partagées avec les élus et les écoliers du conseil municipal d’enfants. Quarante jeunes qui ont fait entendre eux aussi leurs voix. Au sens propre en chantant Tout le bonheur du monde , puis une vibrante Marseillaise avec toute la salle.



Autres articles de cette rubrique



> ACTUALITE DE LA SEMAINE

> ACTUALITE A L'ASSEMBLEE

> ACTUALITE RECENTE