Philippe Cochet



Député de la 5è circonscription du Rhône - Maire de Caluire et Cuire

 

      


Le Progrés :

~~
À moins d’un renversement du gouvernement suivi d’une peu probable dissolution de l’Assemblée nationale, les élections législatives auront lieu les 11 et 18 juin 2017, soit dans exactement douze mois.

État des lieux dans le Rhône et la Métropole de Lyon alors que l’on sait que seulement trois sortants ne se représenteront pas : Pierre-Alain Muet (PS) dans la 2e circonscription, Pascale Crozon (PS) dans la 7e et Michel Terro t (LR) dans la 12e.

5e circonscription

Le sortant LR, Philippe Cochet  rempilera pour un quatrième mandat sans grande contestation à droite. Pas plus à gauche, qui se cherche des candidats, qu’à l’extrême droite, qui pourrait être représentée par la déléguée Val de Saône du FN, Cécile Bene.

7e circonscription

La sortante socialiste, Hélène Geoffroy , tentera sans doute de conserver à lgauche cette circonscription qui ne lui a échappé que lors de la vague bleue de 1993 avec l’élection de l’UDF  Jean-Pierre Calvel. L’actuelle secrétaire d’État à la Ville, remplacée à l’assemblée par son suppléant, l’ancien maire de Rilleux, Renaud Gauquelin , aura face à elle l’actuel maire de Rilleux, le LR Raymond Vincende t. Ce très proche de Jean-François Copé a été investi car il a repris à la gauche un de ses bastions historiques aux municipales de 2014. Son canton représente un tiers de la circonscription. Le défi ne sera pas facile à relever : aux Régionales, la liste de Jean-Jack Queyranne est arrivée légèrement en tête. Toutefois, l’actuelle ministre, si elle était tentée de retrouver son fauteuil de maire de Vaulx-en-Velin, serait alors contrainte, cumul oblige, de laisser son suppléant aller aux législatives.

8e circonscription

C’est une des circonscriptions qui est une véritable terre de mission pour la gauche. On ne se bat pas pour s’y présenter. Le sortant, Patrice Verchère  (LR), n’a guère d’inquiétude à avoir.

9e circonscription

Qui à gauche voudra défier le député-maire de Villefranche, Bernard Perrut ? Encore une circonscription où les candidatures de gauche sont de simples témoignages. En revanche, le leader régional du FN, Christophe Boudot,  pourrait un peu ébranler, sans risquer de l’abattre, le tenant du siège.

10e circonscription

Le président du conseil départemental a décidé de repartir. Christophe Guilloteau (LR) retrouvera sur son chemin, pour la troisième fois, la jeune candidate FN, Agnès Marion.

11e circonscription

Le député sortant, Georges Fenech  (LR), rêve d’un cas de figure identique à 2012 : la gauche s’était présentée tellement divisée au premier tour qu’elle fut exclue du second. Celui-ci ne fut qu’un tête-à-tête entre le candidat de droite (à l’époque l’UMP) et la candidate FN, Agnès Henry. Georges Fenech en sortit vainqueur haut la main avec 65 % des suffrages. Cette fois-ci, le socialiste Jules Joassard devrait être candidat. Le FN espère se retrouver à nouveau au second tour avec son jeune leader givordin, Antoine Melies , un proche de  Steeve Brivois.

12e circonscription

Le renoncement – tant de fois annoncé mais cette fois effectif – de Michel Terrot après sept mandats entraîne un renouvellement total à droite et à gauche. Le maire de Pierre-Bénite,  Jérôme Moroge , tentera de succéder à celui dont il est l’attaché parlementaire et retrouvera à cette occasion face à lui son adversaire socialiste des municipales, Julien Ranc , un garçon de sa génération, lieutenant de réserve, et valeur montant du PS. La nouvelle secrétaire départementale du FN, Muriel Coativy , tentera sa chance pour l’extrême droite.

13e circonscription

La gauche, depuis son lamentable échec de 2012, semble avoir fait son deuil de cette circonscription qui fut longtemps celle de Jean Poperen et qui, au PS, était réservée à une femme aux derniers renouvellements. Philippe Meunier  (LR), quels que soient les candidats, devrait donc être tranquille sur sa gauche. Le seul danger pour lui viendrait plutôt du FN, qui présentera la conseillère régionale Sandrine Ligout.

14e circonscription

Le député socialiste sortant, Yves Blein , sera à nouveau candidat. Retrouvera-t-il face à lui, comme en 2012, la maire de Vénissieux Michèle Picard,  qui avait vainement tenté de sauver le dernier siège communiste du département ? Pas certain, car elle pourrait préférer conserver son fauteuil de maire. Les Républicains présentent la première adjointe de Saint-Priest, Catherine Laval.

Quand au FN, d’après un cadre national, il la réserverait à un candidat société civile.

Michel Rivet-Paturel



Autres articles de cette rubrique



> ACTUALITE DE LA SEMAINE

> ACTUALITE A L'ASSEMBLEE

> ACTUALITE RECENTE