Philippe Cochet



Député de la 5è circonscription du Rhône - Maire de Caluire et Cuire

 

      


A Caluire,on milite pour les commerces de proximité.

Dans trois semaines, Mickael Moureaux va ouvrir sa poissonnerie dans le centre-ville de Caluire-et-Cuire (Rhône). Un projet devenu réalité grâce à une pouponnière de commerces. Le principe est simple : un loyer mensuel de 300 euros, des charges réduites et un bail de deux ans pour vérifier la solidité de l'affaire. "C'est un bail précaire de deux ans. On a fait tous les travaux pour se donner une bonne image pour essayer de se faire une bonne clientèle pendant ces deux ans, de vraiment faire quelque chose de bien pour pouvoir garder cette clientèle", explique Mickael Moureaux. 

Une réelle chance

La municipalité a créé cette pouponnière il y a deux ans avec un objectif : attirer des commerces de bouche, trop rares à Caluire. L'initiative fait ses preuves. Sabrina Boquet a une fromagerie. Pendant 23 mois, elle a bénéficié du système de la pouponnière. Aujourd'hui, elle laisse donc les locaux pour la poissonnerie à venir. Un site qu'elle ne quitte pas à regret. Elle s'est installée quelques mètres plus loin, mais cette fois-ci, définitivement.



Autres articles de cette rubrique



> ACTUALITE DE LA SEMAINE

> ACTUALITE A L'ASSEMBLEE

> ACTUALITE RECENTE